Le Monde rural : un territoire d’avenir

lundi 19 mars 2012
popularité : 0%

Le Monde rural, en développement démographique (11 000 000 d’habitants, 18% de la population nationale), est un espace riche de potentialités. Victime désignée des politiques de désengagement territorial des services publics et de l’abandon de toute ambition gouvernementale en matière d’aménagement du territoire, il est l’espace le plus adapté pour répondre aux nouveaux défis sociétaux : nécessité d’un rééquilibrage territorial face à une concentration urbaine excessive autour d’une douzaine de métropoles régionales et du Grand-Paris, capacité d’accueil de nouvelles activités grâce aux nouvelles technologies dans un espace traditionnellement valorisant pour l’entreprenariat de type individuel, familial ou coopératif, protection de la biodiversité et mise en œuvre des énergies renouvelables, promotion et valorisation du patrimoine naturel et historique de la France etc.

Le Collectif « Pour un Pôle public financier au service des Droits ! » s’est engagé à apporter une contribution significative en réponse aux besoins des territoires et des populations. Même s’ils ne sont pas les seuls représentants du Monde rural, nul ne saurait nier la représentativité et la légitimité des organisations qui composent le « Groupe Monde rural » (GMR). C’est pour partie sur la base de leur Manifeste, adressé aux candidats à l’élection présidentielle, ainsi que sur les propositions de l’Association des maires ruraux de France – association transpartisane forte de plus de 10 000 maires adhérents - que nous avançons les propositions qui suivent :

Structures de liaison spécifiques avec les territoires et les populations 

Dans le cadre de la mise en place, dans chaque département, d’une structure de liaison spécifique – en contact étroit avec le Conseil général – permettant d’associer et de valoriser les compétences (financements, conseils et expertises au profit des TPE/PME et collectivités territoriales) de l’ensemble des établissements, appelés à composer le pôle public financier, ainsi que les compétences des établissements mutualistes et coopératifs agissant en lien avec ce pôle (en premier lieu le réseau de proximité des Caisses d’épargne) : création d’un département spécifique au Monde rural. L’ensemble de ces structures départementales, dédiées au développement et au renforcement de la cohésion sociale et territoriale du Monde rural et des espaces urbains, sont appelées à œuvrer de manière concertée et cohérente en s’appuyant sur des fonds publics régionaux placés sous la responsabilité des conseils régionaux.

Droits à l’emploi et à un revenu décent et à la conversion écologique de l’économie 

Soutien financier à la couverture intégrale du Monde rural en infrastructures de télécommunications (Internet, téléphonie mobile, haut et très haut débit) :
- Pour le développement économique (activité des entreprises, des exploitations agricoles, des installations qui peuvent se faire dans le tertiaire via le travail à distance),
- Pour la santé
- Pour l’école et la formation
- Pour le quotidien des gens qui vivent en milieu rural ou qui souhaitent s’y installer

Soutien aux « pôles d’excellence rurale » déjà existants et à créer qui sont, dans la bataille pour l’emploi et la compétitivité du territoire national, les projets de développement portés par les acteurs des territoires ruraux susceptibles de contribuer à l’attractivité et au développement de la France. Ces projets constituent un réservoir considérable de création d’emplois et de développement durable.
Soutien à un plan de contribution des zones rurales à une nouvelle politique énergétique, fondée pour une large part :
- sur les énergies renouvelables
- et sur un mouvement de réindustrialisation qui privilégie les unités de taille moyenne et l’artisanat.

Soutien à la diversification de l’économie rurale :
- en valorisant les savoir-faire (industrie, artisanat, services, recherche, tourisme, loisirs)
- et en favorisant « l’économie de proximité » et les circuits courts de vente des produits alimentaires et d’équipements.

Soutien à la reconversion des filières agricoles industrielles vers une agriculture paysanne de proximité.
Soutien en vue de renforcer les capacités des réseaux et structures d’insertion des jeunes fonctionnant tant dans le cadre du temps plein en centre de formation que dans le cadre de l’alternance.

Droits au logement et à la conversion écologique de l’économie 

Mise en place d’une véritable politique d’accession sociale à la propriété spécifique au Monde rural qui correspond à une aspiration largement partagée par la population rurale. A cet égard, le Crédit Foncier, établissement historiquement spécialisé dans l’accession sociale, pourrait se voir confier une mission d’intérêt général à travers un partenariat à établir avec la future structure de financement des collectivités locales qui s’appuiera sur la Banque postale et la CDC.
Soutien à une politique visant à freiner l’étalement urbain qui conduit à la disparition inconsidérée d’espaces naturels et agricoles en donnant la priorité aux formes d’urbanisme peu consommatrices d’espaces (densification, récupération de friches urbaines)

Droit à l’inclusion bancaire et financière et Droit à des services publics de proximité et de qualité

Dans une logique d’accessibilité bancaire et de mise en valeur des missions d’intérêt général du pôle public financier au profit des usagers de base, des TPE/PME, des collectivités locales : arrêt définitif des fermetures d’agences de la Poste et des Caisses d’épargne (qui bénéficieront d’un partenariat spécifique avec le pôle public financier) qui sont appelées à servir de structures d’appui et de guichets de proximité dans les relations financières et les missions de soutien et d’expertise en faveur du développement économique, de la cohésion sociale et territoriale.
Mise en place d’une coordination nationale des directions des Etudes (en premier lieu celles de la Banque de France et de la Caisse des dépôts et consignations) des établissements du pôle public financier et des Caisses d’épargne en vue de produire des études spécifiques dédiées au Monde rural et destinées à nourrir la réflexion et éclairer les choix et les recommandations des pouvoirs publics, des élus et des Conseils économiques, sociaux et environnementaux régionaux (CESER).


Navigation

Articles de la rubrique

  • Le Monde rural : un territoire d’avenir